Musée de la gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez

Le musée vous invite à découvrir l’histoire de ce bâtiment qui, avant de devenir un lieu emblématique suite aux tournages des films des gendarmes, accueillit la brigade de Saint-Tropez de 1879 à 2003.
La visite se poursuit avec une explication de la représentation du gendarme dans les films puis une introduction sur l’histoire du cinéma à Saint-Tropez.

Vous prenez ensuite la route des vacances pour explorer le mythe et la réalité de Saint-Tropez à travers le cinéma.
Au rez-de-chaussée, le musée dispose d’une salle d’exposition temporaire.


Nouveau ! Achetez votre ticket d’entrée en ligne

 

2, PLACE BLANQUI – 83990 Saint-Tropez
04 94 55 90 20
mgc@ville-sainttropez.fr
facebook.com/mgcsainttropeztwitter.com/mgc_sttropez

PLEIN TARIF : 4 €
Autres tarifs : voir ci-dessous

du 02/01 au 31/03 et du 01/11 au 31/12 : 10h à 17h
du 01/04 au 13/07 et du 01/09 au 31/10 : 10h à 18h
du 14/07 au 31/08 : 10h à 20h30
fermé : 01/01 – du 16/01 au 31/01 – 01/05 – 17/05 – 25/12

salles à découvrir

exposition temporaire par an

thématiques

boutique avec des produits exclusifs

Saint-Tropez et la Gendarmerie

La première brigade de gendarmerie de Saint-Tropez est créée en 1838. L’installation permanente de gendarmes dans cette petite ville portuaire n’est pas surprenante au regard de la vitalité de ses habitants et de son économie.
Le gendarme, hier comme aujourd’hui, est un personnage clé de la vie d’une commune. Chargé de faire respecter la loi, il est bien identifiable par son uniforme et par sa présence permanente sur le territoire.
Hier, il pourchassait les braconniers, désormais, il est présent le long des routes pour améliorer la sécurité routière. Mais au-delà de ce qui pourrait apparaître comme un raccourci de ses missions, il garantit avant tout la sécurité des habitants.

Saint-Tropez et le cinéma

Le cinéma est très tôt présent dans la cité. Le plus ancien film connu, publicitaire il est vrai, est tourné en 1905 pour la firme Michelin (archives Gaumont). Mais il faut attendre l’entre-deux-guerres, pour voir les réalisateurs installer régulièrement leurs caméras dans la cité du Bailli avec des films tels que La Servante de Jean Choux (1930) ou encore Pour un soir de Jean Godard (1931).
Il n’est ainsi pas surprenant que les deux mondes, celui des gendarmes et celui du cinéma, aient fini par se rencontrer.
Présents dans Maurin des Maures, traquant le beau Maurin dans les bois et les villages du golfe de Saint-Tropez, les gendarmes finissent par s’imposer définitivement dans le paysage cinématographique tropézien à travers le film Le gendarme de Saint-Tropez tourné par Jean Girault en 1964, premier d’une série de six films qui connaîtront tous un immense succès qui ne se dément pas de nos jours lors des rediffusions télévisées.

drapeau_FRTarifs

Plein tarif : 4 €
Tarif réduit : 2 € (12 à 18 ans, étudiants de moins de 26 ans, gendarmes et demandeurs d’emploi sur présentation d’un justificatif).
Gratuité : moins de 12 ans, pour tous lors des Journées européennes du patrimoine, de la Nuit européenne des musées et pour les membres de l’ICOM sur présentation de leur carte.
Tarif entrée 12 mois : 12 € (carte nominative, accès au musée accordé uniquement sur présentation de la carte et d’une pièce d’identité).

drapeau_ENAdmissions

Full rate : 4 €
Reduced rate : 2 € (12-18, students under 26, gendarmes and jobseekers with valid ID).
Free Admission : Under 12, for everyone on European Heritage Days, the European Night of Museums and for members of ICOM on presentation of their card.
12 Month Pass : 12 € (non-transferable card, access to the museum granted only on presentation of the card accompanied by valid ID).

Plan du musée

Rez de chaussée

– Entrée
– Caisses
Boutique
Salle d’exposition temporaire

1er étage

1er étage | Espace 1
Présentation de l’histoire du bâtiment et du corps de la gendarmerie à Saint-Tropez (reconstitution d’un bureau de gendarme des années 60).

1er étage | Espace 2
Introduction sur le cinéma à Saint-Tropez (reconstitution d’un hall de cinéma puis d’une salle de cinéma avec extraits de films, interviews d’acteurs, histoire des différents films tournés dans la presqu’île varoise, objets de tournages).
Mythe et réalité de Saint-Tropez à travers le cinéma
Parmi la liste des films tournés à Saint-Tropez, seule une sélection est présentée au sein du musée. Cette dernière s’appuie sur des films qui reflètent un contexte, une période, la société à Saint-Tropez à l’époque du tournage du film.
Les films choisis mettent en scène le monde qui nous entoure et permettent également de reconstituer l’esprit d’une époque. Ils ont ainsi valeur de témoignage esthétique et intellectuel d’une époque mais ils peuvent parfois déformer, surjouer la réalité ou n’en donner qu’une vision superficielle, voire une image galvaudée, de ce qu’est vraiment Saint-Tropez.

Quatre thèmes, présents dans les films tournés à Saint-Tropez, relèvent soit du mythe, soit de la réalité de Saint-Tropez :
• Saint-Tropez, lieu de vacances
• Saint-Tropez, décors préservés
• Un certain art de vivre, un monde de culture et de fête
• Les actrices de Saint-Tropez.

2e étage

2e étage | Espace 1
Saint-Tropez, lieu de vacances, décors préservés
Le trajet en voiture sur la route nationale 7, appelée aussi route bleue, symbolique des vacances, des congés payés, est très souvent représenté dans  les films tournés à Saint-Tropez (Les Biches, Saint-Tropez Blues, Le gendarme se marie, Les randonneurs, Le viager, Un moment d’égarement). L’ambiance souhaitée est celle des routes de vacances. Pour cela, une reconstitution d’une portion de RN7 sera réalisée.

2e étage | Espace 2
Dès les années 50, le monde artistique et intellectuel parisien est envoûté par le charme du port tropézien et descend à Saint-Tropez pour l’été. Saint-Tropez est d’ailleurs nommé « le nouveau Saint Germain des prés ».
Les artistes, les peintres sont représentés dans les films tels que : Saint-Tropez Blues, Devoir de vacances, Les Biches, Bonjour Tristesse. Dans cet espace, est reconstituée l’ambiance des établissements de référence de la fête, des années 1940 à 1965 tels que Chez Palmyre (que l’on voit dans le film Et Dieu créa la femme 1956). La scène du film pourra être reconstituée. Des extraits de films ainsi que les interviews de Juliette Greco, Richard Balducci, Simone Duckstein évoquant l’ambiance de cette époque pourraient être intégrés dans la scénographie.
Un parallèle, visible dans les films, peut être fait entre l’ambiance festive des années 50 et l’ambiance des fêtes actuelles où l’apparence, le « voir et être vu », la superficialité, la jet set, les paillettes sont mises en avant.
Pour rendre compte de l’ambiance festive d’aujourd’hui, une reconstitution d’une scène du film Les randonneurs à Saint-Tropez représentant une boite de nuit tropézienne est faite.
Le visiteur ressentira ainsi la différence d’ambiance entre l’époque des années 1950 et celle d’aujourd’hui, à travers les extraits de films, les interviews.
La série télévisée Sous le Soleil participe également à la transmission du mythe de Saint-Tropez.
A l’intérieur de cet espace, les thèmes ci-dessous seront présentés :
• la liberté, l’insouciance
• les plaisirs
• une modernité luxueuse

Exposition temporaire

« Brigitte Bardot, un mythe de Saint-Tropez » au musée de la gendarmerie et du cinéma

Premier événement de l’année, le musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez présente à partir du 1er février une exposition de photos inédites de Brigitte Bardot. A découvrir jusqu’au 15 janvier 2018.

Les collections

La collection du musée comprend des acquisitions ou emprunts auprès de collectionneurs privés ou d’institutions telles que les Archives de Vincennes, la Commission du Film du Var, la Cinémathèque française de Paris, la Société nouvelle de cinématographie et l’Institut Lumière à Lyon.

Elle comprend également des interviews inédites d’acteurs ou de personnes présentes sur les tournages de films à Saint-Tropez.

Musée de la gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez


2, PLACE BLANQUI – 83990 Saint-Tropez
Tel : 04 94 55 90 20
mgc@ville-sainttropez.fr

0

Your Cart