Actualités

« PICASSO, LÉGENDE DE L’ART »

Du dimanche 3 juillet au dimanche 28 août 2016
Exposition


Exposition temporaire présentée du 3 juillet au 28 août 2016 à la salle Jean Despas de Saint-Tropez.
Entrée 2€.

Cette exposition propose des photographies d’Edward Quinn, Jacques Henri Lartigue, André Villers et Helen Selikowitz Modini qui posent un regard intime sur l’artiste Pablo Picasso.
Au sein de l’exposition plusieurs thématiques sont évoquées à travers les photographies :

  1. Les ateliers de Picasso

Pablo Picasso vit dans ses ateliers au milieu de ses tableaux, de ses pots de peinture et de ses pinceaux. À Paris, après la Première Guerre mondiale, il loue deux appartements contigus, le premier pour y vivre, et le second pour y travailler.
Indépendamment de l’endroit où il passe ses vacances, que ce soit dans des hôtels, des maisons de campagne ou des résidences secondaires, il réquisitionne systématiquement un espace pour y installer son atelier, même lorsqu’il est accompagné de ses proches ou qu’il rend visite à ses amis. Dans ses résidences de la Côte d’Azur, Picasso transforme toutes les pièces en atelier, exception faite des chambres et de la cuisine. Il reçoit ses amis au milieu de ses travaux.

  1. Picasso et les chapeaux

L’artiste Georges Braque achète 100 chapeaux aux enchères. Ils sont tout neufs, mais passés de mode, des beautés d’autrefois les ont sorties de leurs garde-robes poussiéreuses pour les envoyer en Afrique, mais les africains n’en veulent pas, alors ils sont réexpédiés en Europe.
Georges Braque les offre à Picasso. Le 25 juillet 1911, Picasso écrit à Braque : «  (…) j’ai enfin reçu les chapeaux. Quelle surprise ; tu ne peux pas imaginer à quel point j’en ai ri, en particulier depuis que je ne porte rien d’autre (…). Nous les avons essayé hier avec mon ami Manolo et nous sommes allés dans un café, mais avec de fausses moustaches et des rouflaquettes que nous avons fixées avec du liège ».
Mises à part ces plaisanteries auxquelles Picasso se prête allégrement, les chapeaux ont toujours été un signe distinctif de son œuvre. En effet, il réalise des portraits d’artistes coiffés du béret de Rembrandt ou du chapeau de paille de Van Gogh. Le Tricorne (Le chapeau à trois coins) est par ailleurs le titre du premier ballet pour lequel Picasso dessine les décors.

  1. Picasso et le cinéma

À partir de 1955, Picasso vit à Cannes, dans sa Villa La Californie, une demeure située sur les hauteurs de la ville, avec une vue époustouflante sur la baie méditerranéenne. Cannes est alors le lieu incontournable du cinéma international.
En 1955, aux studios niçois de La Victorine Henri-Georges Clouzot, réalisateur renommé, tourne le long-métrage intitulé Le Mystère Picasso. C’est à peu près au même moment que Roger Vadim tourne à Saint-Tropez le film Et Dieu créa la femme avec Brigitte Bardot. Deux films présentés en avant-première à Cannes en 1956. Le film sur Picasso remporte le Prix spécial du Jury. Pendant une certaine période, le film avec Brigitte Bardot rapporte même plus d’argent que l’usine automobile Renault. Après avoir présenté son film en avant-première à Cannes, Brigitte Bardot rend visite à Picasso, à son domicile de La Californie.

  1. Picasso et la céramique

En 1947, à l’âge de 65 ans, Pablo Picasso étudie l’art de la poterie. À l’atelier Madoura de Vallauris, au Sud de la France, il passe plusieurs mois aux côtés de Suzanne et Georges Ramié à apprendre à modeler l’argile et à décorer des poteries précuites en utilisant des revêtements et des glaçures. Bien que déçu par les résultats initiaux, il n’abandonne pas et crée des pièces en mesure de satisfaire ses attentes artistiques. Ainsi, tel un virtuose, il commence à élaborer des faunes et des nymphes, des colombes et des chouettes, moulant l’argile comme le bronze. Il décore des dalles, des assiettes, des vases, des pichets, des tuiles, ainsi que des éclats de verre, des gazettes, ou encore des fragments de briques, avec les motifs qui lui sont chers : des femmes, des oiseaux, des poissons, des chèvres et des taureaux.
Le visiteur pourra également découvrir la collection remarquable et unique de céramiques originales réalisées par Picasso qui, dans ce domaine aussi, fait montre d’une rare créativité (collections de céramiques provenant du Kunstmuseum Pablo Picasso Münster en Allemagne).

  1. Pablo Picasso intime

Vous découvrirez des photographies de Picasso avec ses enfants à la plage ou en famille dans sa Villa La Californie avec sa chèvre Esmeralda.

Au sein de l’exposition, les appareils photographiques d’Edward Quinn seront également présentés.


Photo 1 : Picasso à l’entrée de son atelier de sculpture « Le Fournas ». Vallauris, 1953. Photographie Edward Quinn, © edwardquinn.com. ©Succession Picasso 2016.
photo 2 : Picasso en train de créer la fresque La Guerre et la Paix dans la Chapelle de la Paix, Vallauris, 1953. Photographie Edward Quinn, © edwardquinn.com. Collection privée - Private collection ©Succession Picasso 2016.



Partager cet événement