Le blason de Saint-Tropez

La ville de Saint-Tropez a enregistré officiellement son blason auprès de d'Hozier à la fin de l'année 1697. L'armorial général de d'Hozier conserve le texte suivant : «D'azur, à un saint Tropez vêtu en pèlerin d'or, sa tête nimbée de même, tenant dans sa main dextre une épée d'argent, la pointe en bas, avec cette légende autour : Saint-Tropez»

 

Les autorités municipales avaient donc choisi de représenter leur saint patron, habillé en pèlerin, signe de la foi de cet officier de la cour de l'empereur Néron. L'épée pointée vers le bas indique également le renoncement à la violence militaire.

Par la suite, il fut rajoutée une couronne murale ornée de trois tours, signe que la ville est chef-lieu de canton, deux rameaux représentant une branche de chêne (la puissance) et une branche d'olivier (la gloire) passée en sautoir et la devise de la ville «ad usque fidelis», «fidèle jusqu'au bout» en souvenir de la fidélité des Tropéziens au roi durant l'Ancien Régime.

Plus de renseignements aux archives communales de Saint-Tropez