Logements sociaux

Les nouveaux logements de Saint-Tropez en cours de construction.

Début des travaux : juillet 2012 pour le site Le Couvent – Les Lices.
Fin du chantier : printemps 2013 (53 logements) sur le site des Lices, juillet 2015 pour Le Couvent (34 logements), automne 2016 pour l'ancien hôpital (80 logements).
Coût : construction des logements à la charge du concessionnaire.

A l’initiative de la ville, 119 logements sont en construction sur le site Le Couvent-Les Lices depuis le mois de juillet 2012. Leur livraison a été réalisée au printemps 2014 pour 53 d'entre eux (Les Lices), les 34 logements du Couvent étant prévus pour une livraison mars 2015. 132 autres logements verront le jour d’ici le printemps 2017 sur le site de l’ancien hôpital.
Sur les 250 appartements prévus, 135 seront en « locatif social » et 32 en « locatif intermédiaire ».

Pour répondre aux besoins pressants de logements sur la commune et à la baisse de sa démographie, la ville a envisagé dès 2008 la construction de nouvelles habitations dans les secteurs mitoyens du Couvent et des Lices d’une part, et sur le secteur de l’ancien hôpital d’autre part.

Le projet d’aménagement de ces zones, adopté au Conseil municipal du 25 novembre 2010, a permis de préciser que le secteur du Couvent / Les Lices offre un potentiel de 10 000 m2 de SHON constructibles, permettant ainsi la construction de quelque 120 logements ainsi que des bureaux et des commerces de proximité. Un parking souterrain d’une capacité de 300 places est envisagé sous les bâtiments du Couvent afin de répondre aux besoins des nouveaux logements et de dégager une offre privée supplémentaire en places de stationnement.

Le secteur de l’ancien hôpital porte sur une surface de 10 000 m2 de SHON constructibles en théorie pour la réalisation de 125 à 135 logements.

Vue depuis l'angle de la rue du Parc des lices (image non-contractuelle)

La concession d’aménagement ainsi précisé, la ville a lancé fin 2010 une consultation pour désigner le concessionnaire qui sera chargé de réaliser l’opération d’aménagement sur les trois terrains du Couvent, des Lices et de l’ancien hôpital, et d’y faire construire 250 nouveaux logements. Avec un impératif de taille : les 2/3 de ces logements doivent être consacrés à la location, un tiers étant réservé à l’accession. La ville exprime ainsi son objectif de permettre à de jeunes actifs de revenir habiter sur Saint-Tropez en leur offrant des logements à des loyers très abordables, soit en logement social, soit en locatif intermédiaire.

À l'issue du projet, la ville aura donc fait construire, sur les deux secteurs, 167 nouveaux logements locatifs, dont 135 logements sociaux et 32 logements locatifs intermédiaires. Les loyers des logements sociaux s’échelonneront de 5 à 9 euros le m2 ; celui des logements locatifs intermédiaires sera de l’ordre de 11 euros le m2.

Trois niveaux de parking seront également construits sur le site de l’ancien hôpital, dont un parking public de 100 places revenant immédiatement à la ville.

Dans le patrimoine de la ville

Il faut noter que, à l’issue d’une période de 60 ans, ces logements qui devront être maintenus en bon état d’entretien et qui seront gérés jusqu’alors par un bailleur social, la société Arcade, ainsi que les parkings qui leur sont destinés, reviendront dans le patrimoine de la ville. Pour équilibrer financièrement ces réalisations, la société Kaufman & Broad Provence construira 84 logements en accession à la propriété qu’elle a déjà commencé à commercialiser au prix du marché.

Dans le cadre du montage prévu dans le traité de concession, la ville va également bénéficier d’une recette de 16,4 M € au titre de la vente du foncier de l’ancien hôpital et de l’obtention en toute propriété d’un parking souterrain aménagé de 100 places d’une valeur vénale de plus de 5 M € qui va lui-même générer des recettes de stationnement.

Une nouvelle capitainerie

Début juin, le bâtiment qui abrite l’équipe du port va commencer à faire peau neuve et s’agrandir, l’objectif étant d’en faire la vitrine maritime 5 étoiles de la ville.

Des locaux peu fonctionnels et plus aux normes, un manque d’espace pour l’accueil et le personnel : l’actuelle capitainerie, comprenant la réplique de la tour Saint-Elme et le bâtiment adjacent conçu il y a 25 ans, n’est plus à la hauteur de l’image que Saint-Tropez veut donner de son port.
L’audit demandé par le Maire en 2010, lors de la reprise de la gestion du port en régie directe, a conduit la municipalité, avec le concours des services municipaux compétents, à lancer une opération de réhabilitation qui a abouti l’an dernier à la désignation du cabinet d’architecture Chauvet et à l’adoption d’un projet d’aménagement.

Objectif 5 étoiles

Pour Jean-François Tourret, directeur du port depuis février 2010, l’objectif de l’opération est double : « il s’agit à la fois de répondre aux problèmes d’espace et d’améliorer l’offre de services pour être à la hauteur des ports concurrents ».
Parmi les améliorations notables, la nouvelle capitainerie pourra compter sur un espace conciergerie, « pour y stocker des bagages mais aussi des colis laissés en attente pour les yachts », ainsi qu’un « business center », indispensable au bon fonctionnement d’un port 5 étoiles qui aspire à l’excellence, un peu à l’image du Yacht-Club de Monaco.

« Ce business center comprendra deux parties, un salon et une terrasse qui seront ouverts durant les heures de service aux clients du port ». 16 mois de travaux Les travaux de rénovation et d’agrandissement de la capitainerie ont débuté en octobre 2015 pour une durée de 16 mois, ce qui devrait conduire à une mise en service au printemps 2017.

En premier lieu, des fondations vont consolider la tour de la capitainerie qui va également subir un aménagement conséquent. L’étage deviendra une grande salle lumineuse, tandis que l’accueil sera déplacé dans le bâtiment mitoyen dont la surface passera de 316 m2 à 663 m2, sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée de ce dernier sera situé un ensemble technique et administratif abritant des locaux de stockage, des ateliers, des toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite, un local tisanerie pour le personnel et, bien sûr, les bureaux des agents. L’accueil se fera par un hall vitré offrant une vue sur l’entrée du port.

En attendant la fin des travaux, la trentaine d’employés du service portuaire, ainsi que les ASVP chargés du gardiennage du port, seront installés dans des algécos. Sur le plan budgétaire, le projet devrait coûter 2,1 M€, financé sur le budget annexe du port, ce qui signifie que l’opération est entièrement supportée par les usagers de l’équipement portuaire et non pas par les contribuables tropéziens.

CCAS (Centre communal d'action sociale)

Les travaux du nouveau CCAS

Début des travaux : novembre 2012
Fin du chantier : octobre 2013
Coût : 513 000 € T T C

Situé avenue de la Résistance, à proximité immédiate de l’ancien hôpital, le bâtiment qui abritait le Centre communal d’action sociale (C C A S) doit être démoli. De nouveaux locaux sont en construction depuis novembre 2012 : ils seront situés sur le même terrain que la Maison des Aînés, à l’angle de l’avenue Grangeon et de la rue du Temple.

Le projet de nouveau CCAS (vue d'artiste)Un bâtiment intégré au paysage

  • Architecture et implantation optimisées afin de minimiser l’impact visuel depuis la rue ;
  • Forme en V, permettant d’aérer et de valoriser le puits et le lavoir du jardin des anciens ;
  • Traitement des façades à la chaux conformément à celles présentes autour du site ;
  • Toiture traitée en carreaux de terre cuite à l’identique de celle du Lavoir Vasserot ;
  • Accès piéton à la jonction des deux ailes ;
  • Accès PMR et parking ;
  • Composition du bâtiment : salle d’attente, bureau de direction, deux bureaux services administratifs, un bureau permanences sociales, une tisanerie, un local archives, des sanitaires.

Cinéma Star

L'Hotel de Paris qui hébergera le Cinéma Star, seconde salle de cinéma de Saint-Tropez

Début des travaux : printemps 2013.
Fin du chantier : noël 2013.
Coût : 525 000 €

L'entrée du cinéma Star (vue d'artiste)En exécution d’un protocole passé en novembre 2008, la société Cidinvest, propriétaire de l’hôtel de Paris, a remis à la ville en pleine propriété un cinéma d’environ 170 places situé en sous-sol de l’établissement hôtelier, Les aménagements intérieurs sont réalisés par la commune.

La ville disposera alors de deux salles de projections, dont l’une sera utilisée en permanence pour les projections quotidiennes et l’autre pourra ponctuellement être affectée à d’autres activités : conférences, concerts, festival de films, réunions, etc.

 

Billeterie de la Citadelle

La future billetterie de la Citadelle de Saint-Tropez, actuellement en cours de construction

Début des travaux : avril 2013.
Fin du chantier : automne 2013.
Coût : 564 000 € HT

L'ancienne billetterie de la Citadelle de Saint-TropezAvec l’ouverture du musée de l’histoire maritime tropézienne (inauguré le 20 juillet 2013), l’accueil de la citadelle va bénéficier d’une nouvelle billetterie en remplacement de l’ancienne (photo ci-contre) qui n’était plus aux normes et surtout plus en capacité de répondre à la demande créée par le nouvel espace muséal.

Le nouveau bâtiment sera intégré dans le mur de la contre-escarpe et doté d’une boutique, d’un local technique et de toilettes pour le personnel. La billetterie sera également conforme aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et bénéficiera d’une rampe d’accès et d’un élévateur.

Pôle enfance

Le futur pôle enfance de Saint-Tropez : vue d'artiste basée sur les plans prévisionnels

Début des travaux : juin 2012.
Fin du chantier : octobre 2013.
Coût : 6,89 M € H T

En construction depuis fin juin 2012 sur le site de l’ancienne villa Saint-Roch, cette nouvelle structure, d’un coût de 7 millions d’euros, regroupera dans un environnement agréable et champêtre une crèche de 60 places (en multi-accueil), ainsi qu’une crèche familiale, deux accueils de loisirs pour les enfants des écoles primaires et maternelle et un jardin d’enfants.

Toute la restauration scolaire sera aussi centralisée sur ce pôle, proche de l’école des lauriers. Cette réalisation permettra de répondre à des besoins sociaux tout en assurant de meilleures conditions d’accueil et de travail pour les familles et le personnel.

Le Pôle regroupera en un même lieu :

  • une crèche en multi-accueil de 60 places
  • une crèche familiale de 15 places
  • un jardin d’enfant
  • un centre de loisirs pour « les maternels »
  • un centre de loisirs pour les enfants de 6 à 12 ans
  • une cuisine scolaire centralisée
  • une zone de stationnement

L’organisation détaillée du site

  • Multi accueil collectif : 955 m²
  • Multi accueil familial : 122 m²
  • Locaux communs + affaires scolaires : 169 m²
  • Centre de loisirs : 798 m²
  • Cuisine centrale : 448 m²

Le futur pôle enfance de Saint-Tropez : simulation de perspective aérienne dans le contexte urbain

La parcelle Saint-Roch est d’une dimension de 7 080m². Sur cette emprise, le bâtiment du futur pôle enfance atteindra 2 492 m². Sa construction s’organise autour de deux espaces de vie, que sont le multi-accueil et le C L S H. Ces structures fonctionneront en totale indépendance, avec chacune ses propres aires de jeux extérieures.

Des locaux communs se situeront à la jonction des deux structures : un accueil unique, la cuisine centrale et la lingerie / buanderie. Un bureau 60 m² pour le service des affaires scolaires prendra aussi place dans cette zone.

A l’extérieur, un espace de stationnement suffisamment grand permettra l’arrêt momentané des parents automobilistes pour déposer leurs enfants ainsi que le stationnement d’un bus (utilisé pour le C L S H).

Le site accueillera aussi un jardin d’enfants ouvert au public : sur 250 m² d’espace de jeux sécurisé, il disposera d’une structure psychomotrice complexe adaptée aux enfants de 18 mois à 6 ans, d’une cabane, d’un point d’eau, de toilettes et bancs de repos.

Un accès piéton, indépendant du pôle enfance, donnera sur le chemin de la Belle-Isnarde de manière à occuper une position centrale entre le pôle enfance et l’école « Les lauriers » située à proximité. Ce jardin d’enfants sera utilisé sous la responsabilité des adultes.

Enfin, le foncier restant sur la parcelle une fois la construction du pôle enfance réalisée comprendra deux zones : la première étant un jardin public boisé accessible à tous et la partie restante sera le jardin boisé spécifique au pôle enfance.

Les travaux du pôle enfance, courant août 2013.

Chapelle du couvent

Rénovation de la Chapelle du Couvent à Saint-Tropez

 

Début des travaux : février 2010.
Fin du chantier : décembre 2013.
Coût : 2,2 M€ T T C

Mentionnée dans les archives à la fin du XVe siècle, la chapelle du Couvent a connu de sérieux problèmes de stabilité, puisqu’elle a été reconstruite à plusieurs reprises, l’édifice actuel datant de 1743.

En 1994, trois tours d’étaiement, réalisées sur mesure, avaient été installées pour soutenir l’édifice. Suite à une étude architecturale et structurelle de mars 2008, la ville a lancé trois tranches de travaux début 2010. La première, la plus importante, a consisté à conforter la structure même du bâtiment, de façon à retirer les échafaudages et cintres de soutènement installés à l’intérieur, à refaire la charpente et la couverture, à réouvrir les baies hautes de manière à faire entrer de la lumière naturelle.

Les deux autres tranches concernent l’assainissement périphérique des murs, la mise aux normes électriques, la réfection des décors peints et des tribunes en bois. Actuellement, le chantier se termine avec les travaux de restauration des intérieurs qui ont débuté le 23 février 2013. Les œuvres à restaurer (tableau du retable, chemin de croix, statues..) ont été déposées et transportées dans l’atelier du restaurateur. L’ancien sol a été démoli et l’assise du nouveau a déjà été réalisée. D’importants échafaudages ont été dressés pour permettre à l’entreprise de maçonnerie de « décroûter » tous les enduits existants jusqu’à la pierre (en cours). Les nouveaux enduits sur les voûtes vont débuter très prochainement. Quant aux décors peints sur les murs, ils vont être nettoyés puis restaurés.

L’achèvement des travaux est maintenu pour la fin de l’année

Réhabilitation de la vieille ville

Rénovation de la vieille ville de Saint-Tropez

Durée des travaux : deux tranches, du 7 janvier au 12 avril / du 7 octobre au 20 décembre 2013.
Coût (en 2013) : 2 505 032 €.

Dans le cadre d’un projet global d’aménagement sur plusieurs années, la municipalité a lancé un programme de travaux de réhabilitation des rues et ruelles de la vieille ville.

Les travaux consistent à :

  • Reprendre l’ensemble des canalisations d’eaux usées avec les branchements particuliers, 
  • Créer un nouveau réseau d’évacuation des eaux pluviales 
  • Enfouir tous les réseaux actuellement disposés en façade des immeubles (réseau EDF et France Télécom) 
  • Remplacer l’éclairage public + mise en valeurs de certains bâtiments 
  • Poser un nouveau revêtement sur la totalité de la voirie. 

Les travaux du 7 janvier au 12 avril 2013 concernent les voies suivantes :

  • Rénovation de la vieille ville de Saint-TropezPassage des quatre vents 
  • Rue des quatre vents 
  • Traverse des quatre vents 
  • Impasse des quatre vents 
  • Rue du petit bal (entre le passage de la miséricorde et le fond de la rue des bouchonniers). 

Les travaux du 7 octobre au 20 décembre 2013 ont concerné les voies suivantes :

  • Rue des moulins
  • Rue des bouchonniers
  • Rue de l’aïoli
  • Rue du petit bal (entre le passage de la miséricorde et la place Forbin).

 

Archives des travaux terminés (depuis 2012)

Réhabilitation dans la vieille ville

Durée des travaux : novembre 2011 à fin mars 2012 (3e tranche)
Coût (en 2012) : 2 793 000 M€.

A partir de novembre 2012, les travaux d’embellissement de la vieille ville se poursuivent du côté de la Ponche. Sont concernées par ce chantier, les rues Salaison, du Fond Perdu, de la Rampe, du Peïrou, Cavaillon (de la place des remparts à la place Henri Person), Fontannette ainsi que les places de la Vue et Henri Person. L’ensemble des réseaux secs et humides (comprenant l’assainissement, le pluvial et l’eau potable) sera entièrement remplacé. Par ailleurs, dans la continuité des travaux réalisés l’an passé, un revêtement de surface identique sera installé et l’éclairage public remplacé. L'ensemble des travaux comprend :

  • Remplacement des réseaux d’eaux usées et d’eaux potables
  • Création de réseaux d’eaux pluviales
  • Enfouissement des lignes électriques et téléphoniques
  • Remplacement de l’éclairage public
  • Pose des fibres optiques
  • Pose de nouveaux revêtements de surface

Ainsi, des dalles en pierre calcaire naturelle appelée «estramadura azul» ont été choisies. Elles sont flammées pour éviter les effets de glissement par temps de pluie et traitées pour leur donner un aspect vieilli.

Au total, d’ici 2014 et la fin des travaux, plus de 7 millions d’euros seront consacrés à la rénovation de toute la vieille ville.

Un autre chantier concernera la réfection de l’éclairage public : l'ensemble de la place des Lices ainsi que l’intégralité du périmètre portuaire, de la tour du Portalet à la société nautique.

  

 


Travaux de confortement des quais
Durée des travaux : octobre 2011 à avril 2012 et d'octobre 2012 à avril 2013
Coût : 1,6 M €.

Les confortements des quais de l’Epi et ceux du vieux port sont incontestablement un des chantiers les plus spectaculaires de cette saison 2011/2012. À l’occasion d’une étude des fonds maritimes du port, les services ont pu détecter un affaissement des quais et la présence de corrosion au niveau des quais en palplanches. 
Les travaux de confortement des quais se déroulent en deux phases : la première a débuté en octobre 2011 et se terminera début avril 2012, la seconde se déroulera d’octobre 2012 à avril 2013. Le coût de l’opération s’élève à 1 600 000 € TTC.

 


Réfection des facades de l'Hôtel de ville
Durée des travaux : janvier à avril 2012
Coût : 100 600 €

Les façades de l’hôtel de ville et du bâtiment attenant à savoir, l’ex-Caisse d’épargne, sont actuellement en cours de réfection. Reprise des maçonneries pierre à

l’identique de l’existant (balcon, corniches, etc.), brochage des pierres dangereuses avec scellement chimique, reprise des corniches et moulures, application sur les façades d’un badigeon à la chaux conformément à la teinte existante.


De nouvelles toilettes publiques
Durée des travaux : -

Le plan de réhabilitation des toilettes publiques qui avait conduit, il y a deux ans, à la création de toilettes modernes et spacieuses, quai de l’Epi, sera finalisé en 2012, avec le remplacement de toutes les sanisettes automatiques situées au Portalet, au PC du parking du nouveau port, au Pilon, à la gare routière, sur la place du 15e corps et au lavoir de la citadelle. 


 

Hôtel des finances
Durée : 14 mois
Coût : 1 207 000 € TTC

Les travaux de réaménagement de l’Hôtel des finances vont débuter en février 2010 pour une durée de 14 mois. Le coût global de l’opération s’élève à 1 207 000 € TTC. Les services de l’État verseront à la ville une participation financière de 475 000 €. Outre les travaux de mise en conformité réglementaire, des travaux intérieurs seront entrepris (faux plafonds, peinture, sols) pour un meilleur accueil des usagers.

 


École Louis-Blanc
Début des travaux : janvier 2010
Durée : 10 mois
Coût : 80 641 € TTC

Durant l’été, de nombreux travaux  ont été réalisés dans les locaux de l’école primaire Louis Blanc. Pour l’année 2010,  64 700 euros TTC ont d’ores et déjà été affecté au programme de réhabilitation de cette infrastructure. 4000 euros de travaux sont au programme de cette rentrée. En conséquence, un virement de crédits de  15 000 € TTC a du être réalisé.

Depuis le début de l’année 2010,  d’importants chantiers ont été réalisés :
- installation d’alarme «coupure EDF» sur le réseau électricité pour un montant de 813 € TTC
- Réfection de la laverie  (comprenant la réfection de la toiture, la réfection des cloisons et des faïences, la réfection des faux plafonds, la pose d’une VMC), soit 32360 € T
- Nettoyage des chenaux  de la toiture du préau pour un montant de 921 € TTC
- Mise en conformité de l’installation électrique pour un montant de 1 754 € TTC
- Remplacement des gouttières des logements communaux pour un montant de 2 346 € TTC
- Mise en peinture d’un logement d’enseignant pour un montant de 7 507 TTC

Parmi les travaux réalisés au cours des vacances d’été 2010, on notera :
- Fermeture du sas et remplacement des portes de cuisine pour un montant de 9 255 € TTC
- Remplacement des portes des sanitaires pour un montant de 9 922 € TTC
- Peinture des faux plafonds  de la laverie et des sanitaires pour un montant de 2 703 € TTC
- Remplacement des moquettes de la BCD par du sol souple pour un montant de 10 000 € TTC

Travaux programmés courant septembre 2010 :
- Mission de sécurité ERPR  pour un montant de 351 € TTC

Travaux réalisé en régie:
- Pose d'un BAES (bloc secours) au dessus de la porte de la salle du RASED, fixation des tringles et repose des rideaux dans la classe de Mlle FAUDON, travaux divers de plomberie, travaux divers d’agencement.


École des Lauriers
Début des travaux : janvier 2010
Durée : 10 mois
Coût : 80 308 € TTC

Du côté de l’école des Lauriers,  55 000 € TTC ont été voté dans le cadre du budget 2010. En conséquence, un virement de crédits de  26 000,00 € TTC a du être réalisé.

Pour mémoire travaux réalisés depuis le début de l’année :
- installation d’alarme « coupure EDF » sur le réseau électricité pour un montant de 813 € TTC
- Formation du personnel à l’utilisation des extincteurs pour un montant de 538 € TTC

Parmi les travaux réalisés au cours des vacances d’été, on notera :
- Réfection du réfectoire et de la cuisine (comprenant le remplacement des menuiseries extérieures, la réparation de la toiture, la pose de carrelage de sol et faïences murales, le remplacement des faux- plafond pour un montant de 8 413 € TTC, la réfection des peintures murales, le remplacement du passe plat, la pose d’une climatisation récupérée au foyer des Ainés) soit un montant de 57027 € TTC
- Création d’un passage abrité entre l’école et le réfectoire comprenant la création d’un abri pluie avec ouverture et rampes pour un montant total de 19 893,35 € TTC
- Pose d’une porte dans le couloir du rez de chaussée pour un montant de 3 692 € TTC
- Vérification annuelle de l’alarme incendie pour un montant de 277 € TTC
- Vérification des systèmes de désenfumage pour un montant de 253 € TTC

Travaux programmés courant septembre :
- Remplacement d’un élément du jeu extérieur pour un montant de 702 € TTC

Travaux réalisés en régie: Scellement des tables, chaises et  bancs, achetés par l’école, dans le parc ; dépose du bloc d’éclairage de secours situé au dessus de l’accès aux logements ; Consolidation de la clôture extérieure ; Travaux divers de plomberie ; Travaux divers d’agencement.


École Escouleto

Début des travaux : janvier 2010
Durée : 10 mois
Coût :  54 591 € TTC

Avec un budget 2010 de 51 000 € TTC, les locaux de l’école Escouleto ont pu être réhabilités. En conséquence, un virement de crédits de 4 000 € TTC a du être réalisé.

Pour mémoire travaux réalisés depuis le début de l’année :
- Mise en conformité des plans d’évacuation pour un montant de 1 064 € TTC
- installation d’alarme « coupure EDF » sur le réseau électricité pour un montant de 813 € TTC
- Pose de plaque alu sur le bas des portes de la cuisine pour un montant de 1164 € TTC
- Pose de sols souples dans le couloir (coté classes de 2 à 7), dans le bureau du directeur, dans la salle du RASED et dans le WC pour un montant de 16 434 € TTC
- Recoupe des portes des classes du couloir pour un montant de 685 € TTC
- Dépose du ballon d’eau chaude sanitaire de la cuisine pour un montant de 165 € TTC
- Réparation de la toiture de la cantine pour un montant de 2038 € TTC
- Formation du personnel à l’utilisation des extincteurs pour un montant de 538 € TTC

Travaux réalisés au cours des vacances d’été :
- Réfection de la petite salle d’hygiène et du petit couloir (comprenant le remplacement des menuiseries extérieures, la création d’une ouverture en façade, la pose de faux- plafond, l'installation d’une VMC, le remplacement des luminaires) soit un montant de 8819 € TTC
- Installation d’un abri de jardin pour ranger le matériel pour un montant de 11 280 € TTC
- Agrandissement et remplacement du portail d’accès au parc pour un montant de 4 473 € TTC
- Pose d’anti pince doigts sur les portes de la salle de jeux pour un montant de 859 € TTC

Travaux programmés courant septembre :
-Pose de séparation entre les urinoirs et WC pour un montant de 2 197 € TTC
-Pose d’anti pince doigts sur les portes de classe pour un montant de 685 € TTC

Travaux réalisé en régie: Scellement des tables, chaises et  bancs, achetés par l’école, dans le parc; dépose du bloc d’éclairage de secours situé au dessus de l’accès aux logements; consolidation de la clôture extérieure; travaux divers de plomberie; travaux divers d’agencement.


 Avenue Foch et boulevard Vasserot
Durée des travaux : Afin de ne pas perturber la circulation, les travaux se réaliseront en demi-chaussée, fin 2010- début 2011.
Coût : Le montant total de ces travaux est estimé à 300 000 €.

Sur ces voies, la ville de Saint-Tropez va reprendre les travaux de réhabilitation des réseaux de collecte des eaux usées et la réfection de l’ensemble des branchements. Par la même occasion, des fourreaux seront posés pour la fibre optique.
Une 1ère tranche de travaux sera réalisée avant fin avril depuis le carrefour montée Ringrave, rue de la Résistance, avenue Foch jusqu’au boulevard Vasserot (devant le magasin SPAR). Une 2e tranche de travaux sera réalisée boulevard Vasserot, depuis le magasin SPAR jusqu’à la rue Quaranta. Dès lors que ces deux tranches seront terminées, une rénovation complète de la chaussée sera entreprise.

 




Travaux dans la vieille ville
Durée des travaux : novembre 2009 à avril 2011
Coût (pour 2010) : 2,9 M€.

Les travaux de réhabilitation de la voirie et des réseaux divers des rues de la vieille ville ont débuté fin novembre par l’impasse Saint-Paul, la place du Revelen et la rue des Remparts. Le planning est actuellement respecté. En ce début d’année, les travaux vont se prolonger sur la place des Remparts, la rue des Pêcheurs et le boulevard d’Aumale. Le revêtement de sol sera constitué de dalles en pierre calcaire naturelle appelée «estramadura azul».
Elles seront flammées pour éviter les effets de glissement et traitées pour leur donner un aspect vieilli.




Station d’épuration :
Durée des travaux : de janvier à septembre 2010 (deuxième tranche de travaux)
Coût (pour 2010) : 2,9 M€.

La mise en eaux usées de la nouvelle station d’épuration a été effectuée le 10 novembre 2009. Durant deux mois, la nouvelle usine fonctionnait de jour uniquement, l’ancienne usine prenant le relais la nuit. Cela permettait d’effectuer tous les réglages nécessaires pour sécuriser la qualité du rejet des effluents en mer, minimisant tout risque de pollution. Depuis le 14 décembre, la totalité des effluents entrant dans l’usine sont traités dans la nouvelle station d’épuration, de jour comme de nuit. Les opérations préalables à la démolition intérieure de l’ancienne usine, à savoir la désinfection des équipements existants, la consignation du matériel électrique et la dépose des équipements, sont lancées. Suivra ensuite la réhabilitation de l’usine.

 


 

Marché aux poissons
Fin des travaux intérieur et extérieur : début mars 2010.
Coût : 45 412,79 € TTC (extérieur)
Coût : 62 669,87 € TTC (intérieur)

Patrimoine architectural, vestige de l’enceinte de la ville datant du XVe siècle, la façade extérieure de la poissonerie, côté rue Victor Laugier, fait l’objet d’une opération de décroutage de la totalité des enduits.
Afin de mettre en valeur cette façade, il a été décidé de rejointer les pierres par un enduit à la chaux et de laisser les pierres apparentes, à l’image du porche du Revelen. Les appuis de fenêtre existants seront remplacés par des appuis en ardoise taillés dans la masse. Ces travaux sont réalisés en accord avec le Service départemental de l’architecture et du patrimoine du Var.

L’intérieur sera également ravalé à l’identique de l’existant. Les sols de l’allée centrale seront refaits pour améliorer l’écoulement des eaux et éviter tout glissement.


Môle Jean-Réveille
Début des travaux : novembre 2009 - fin des travaux : avril 2010
Durée : 6 mois
Coût : 2 806 749 € TTC

Les travaux sont destinés à protéger nos infrastructures portuaires des « largades » d’est et à maintenir en sécurité les bateaux amarrés dans le vieux port. La carapace existante est actuellement sous dimensionnée, les enrochements glissent et s’affaissent. Il devenait urgent de procéder à sa réhabilitation :
remplacement des enrochements par voie maritime, depuis la tour du Portalet jusqu’à l’ancien phare rouge. Parallèlement, la ville aménage un cheminement piéton côté mer, de manière à créer une véritable promenade jusqu’à la « Batterie ». Des engins de levage et de manutention, grues et pelleteuses, vont manipuler 35 000 tonnes de blocs et traiter 1 300 m2 de promenade, ce qui entraînera quelques désagréments de circulation.


 Maison de retraite « Les platanes »
Durée des travaux : fin des travaux janvier 2010
Coût : Le montant total de ces travaux s’élève à 78 000 € TTC.

Un grand nombre de gonds des volets étaient descellés sur les façades de la maison de retraite « Les platanes ». Afin d’éviter tout risque, une importante opération s’est déroulée en fin d’année pour remplacer l’ensemble de ces gonds (au nombre de 800). D’imposants échafaudages ont été nécessaires pour mener à bien cette opération de mise en sécurité.
De plus, les usagers et le personnel de l’établissement avaient déjà alerté sur le fait que les systèmes de fermeture des volets n’étaient pas adaptés au type de bâtiment et à son utilisation. En conséquence, la ville a décidé de remplacer la totalité des systèmes de fermeture (103 unités).

Lettre d'information sur les travaux à Saint-Tropez

La lettre aux riverains n°4 (oct. 2010)
Vieille ville : début de la 2e tranche des travaux d’aménagement

La lettre aux riverains n°3 (fév. 2010)
Réhabilitation du réseau d’assainissement et pose des gaines pour le réseau de fibre optique

La lettre aux riverains n°2 (janv. 2010)
Travaux d’aménagement de la vieille ville - Réhabilitation des réseaux et de la voirie (phase 2)

La lettre aux riverains n°1 (nov. 2009)
Travaux d’aménagement de la vieille ville - Réhabilitation des réseaux et de la voirie (phase 1)