Premier temps du voyage, une visite à San Piero a Grado, sur les lieux même du martyr de l’ancien capitaine de la garde prétorienne de Néron, à l’endroit où il fut décapité pour avoir refusé d’abjurer sa foi chrétienne.

Après une journée d’excursion à Florence, dimanche 28 avril, la délégation conduite par le cepoun Serge Astezan, le capitaine de ville Maurice Ugo et le maire Jean-Pierre Tuveri a été reçue officiellement à la mairie de Pise, le lendemain, jour de la fête locale de Saint-Tropez, par le premier adjoint Paolo Ghezzi et le vice-président du conseil Paolo Mancini.

L'adjoint au maire de Pise, Paolo Ghezzi, a reçu une peinture évoquant la Bravade de la part du cepoun Serge Astezan (é  sa droite). De gauche à droite, Anthony Ugo, major de la Bravade 2013, Maurice Ugo, capitaine de ville, Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, Paolo Ghezzi, adjoint au maire de Pise, le cepoun Serge Astezan, Paolo Mancini, vice-président du conseil, et Jean-Paul Bracco, président de l'association des Amis de la Bravade.
L’adjoint au maire de Pise, Paolo Ghezzi, a reçu une peinture évoquant la Bravade de la part du cepoun Serge Astezan (é  sa droite). De gauche à droite, Anthony Ugo, major de la Bravade 2013, Maurice Ugo, capitaine de ville, Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, Paolo Ghezzi, adjoint au maire de Pise, le cepoun Serge Astezan, Paolo Mancini, vice-président du conseil, et Jean-Paul Bracco, président de l’association des Amis de la Bravade.

L’occasion pour le cepoun et pour les édiles des deux communes de rappeler les liens indéfectibles entre les deux villes et leur attachement mutuel à la tradition et à la préservation de la mémoire historique. A la fin de la réception, le maire de Saint-Tropez a remis des cadeaux au représentant du premier magistrat de Pise : des tapes de bouche, du vin de la presqu’île et une bande-dessinée sur l’histoire de Saint-Tropez en langue italienne. 

L'adjoint au maire de Pise, Paolo Ghezzi, a reçu une peinture évoquant la Bravade de la part du cepoun Serge Astezan (é  sa droite). De gauche à droite, Anthony Ugo, major de la Bravade 2013, Maurice Ugo, capitaine de ville, Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, Paolo Ghezzi, adjoint au maire de Pise, le cepoun Serge Astezan, Paolo Mancini, vice-président du conseil, et Jean-Paul Bracco, président de l'association des Amis de la Bravade.
Le maire Jean-Pierre Tuveri a remis, entre autres cadeaux, une bande dessinée présentant l’histoire de Saint-Tropez en version italienne à l’adjoint au maire de Pise.

En soirée, une messe animée par la chorale de la cathédrale a fait écho à la messe solennelle du matin chantée par les Tropéziens, qui ont ensuite assisté à une dernière réception chez les pères du couvent Saint-Tropez.

L'adjoint au maire de Pise, Paolo Ghezzi, a reçu une peinture évoquant la Bravade de la part du cepoun Serge Astezan (é  sa droite). De gauche à droite, Anthony Ugo, major de la Bravade 2013, Maurice Ugo, capitaine de ville, Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, Paolo Ghezzi, adjoint au maire de Pise, le cepoun Serge Astezan, Paolo Mancini, vice-président du conseil, et Jean-Paul Bracco, président de l'association des Amis de la Bravade.
La délégation en visite chez les pères du couvent de San Torpe.

La dernière étape, mardi 30 avril, conduisit la délégation à Gênes chez la famille Cattaneo della Volta, puis à la messe célébrée par le père Dom Paolo en l’église de San Torpe.

L'adjoint au maire de Pise, Paolo Ghezzi, a reçu une peinture évoquant la Bravade de la part du cepoun Serge Astezan (é  sa droite). De gauche à droite, Anthony Ugo, major de la Bravade 2013, Maurice Ugo, capitaine de ville, Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, Paolo Ghezzi, adjoint au maire de Pise, le cepoun Serge Astezan, Paolo Mancini, vice-président du conseil, et Jean-Paul Bracco, président de l'association des Amis de la Bravade.
A l’intérieur de l’église de San Torpe, attenant au couvent.