Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Elles se nomment «Prométhée», «Sisyphe», «Ulysse», «Europe», «Alcyon» ou bien encore «Chronos». Depuis jeudi dernier, les bondissantes et dansantes sculptures de l’artiste d’origine tchèque Anna Chromy se dressent au-dessus des places et des quais de Saint-Tropez. «Le port, la ville et la presqu’île de Saint-Tropez, avec sa nature préservée, ses constructions à l’échelle humaine, et ses mythes fondateurs, fournissent un cadre idéal», écrit l’artiste dans la préface de son catalogue.

Après Prague, Vienne, Paris, Rome, Venise et Shanghai, le maire Jean-Pierre Tuveri et la municipalité ont invité Anna Chromy à exposer 14 statues de bronze et de marbre en différents points de la ville. L’inauguration s’est déroulée, vendredi 1er juillet, au pied de la statue «Europe», représentant une jeune femme propulsée par une vague déchaînée, dans les jardins du musée de l’Annonciade. Dans son mot de bienvenue, Jean-Pierre Tuveri a souligné l’objectif de la politique culturelle conduite par la municipalité. « Rendre l’art visible, permettre de le ressentir, de le toucher, de l’intégrer dans le quotidien de chacun, telle est l’ambition que nous nous sommes fixée depuis 3 ans au travers d’une nouvelle dynamique culturelle marquée par sa diversité et son ouverture sur le monde.
Cette volonté se traduit notamment par l’exposition de sculptures monumentales au cœur de la ville. C’est ainsi que nous avons déjà présenté les œuvres de Paolo Epifani dite Rabarama, de Manolo Valdès, de Fernando Botero ou ce printemps de Stephan Szeszny. Cet été, nous invitons les résidents tropéziens, ainsi que nos nombreux visiteurs, à découvrir l’univers artistique d’Anna Chromy. (…)  Au nom du Conseil municipal, je souhaite remercier chaleureusement Anna Chromy pour sa présence à nos côtés aujourd’hui ».

Outre le maire Jean-Pierre Tuveri, le 1er adjoint Claude Bérard et plusieurs élus municipaux, des personnalités ont honoré ce vernissage de leur présence : M. Qiao, représentant du gouvernement chinois, son épouse Ai Jing, également peintre, Georgia Yang, agent de l’artiste en Chine, où Anna Chromy va prochainement ouvrir une école de sculpture, le prince et la princesse Mourousy, le sénateur Alain Chatillon, l’actrice italienne Moira Orfei, la galeriste Francesca Doné  et Massimo Gargia.

L’exposition sera visible jusqu’au 10 octobre 2011.
Voir sur l’agenda

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée

Image 1 - Anna Chromy revisite les «Mythes» de la Méditerranée