Image 1 - Il y a 66 ans, l’armistice du 8 mai 1945

Quelques jours après la cérémonie du souvenir dédiée aux déportés, la population et les autorités tropéziennes se sont réunies pour honorer les disparus de la Seconde guerre mondiale et célébrer la paix retrouvée en 1945. Après la messe à la chapelle de la Miséricorde, le jet d’une gerbe en mer face à la stèle des marines alliées a symbolisé l’hommage rendu aux marins disparus. La commémoration s’est ensuite poursuivie devant le monument de la Libération, par des dépôts de gerbe et de bouquet des autorités, le conseiller général Alain Spada, le maire Jean-Pierre Tuveri et le conseiller municipal délégué Henri-Prevost-Allard, le docteur Bourrier président du Comité d’entente des associations patriotiques et Madame André, vice-présidente de la Fnaca, le lieutenant de vaisseau Lazzari représentant le gouverneur militaire de la région Sud et le lieutenant Vienco des pompiers de Saint-Tropez.

Après la lecture du message du ministre de la Défense et des anciens combattants, le maire Jean-Pierre Tuveri a rappelé dans son allocution que «cette commémoration qui nous réunit aujourd’hui, par la perpétuation du souvenir de ces souffrances, est un acte citoyen par lequel nous renforçons notre mémoire collective, pour que de telles barbaries ne se reproduisent plus à l’avenir . (…) Cette cruelle expérience du passé ne doit pas tomber dans l’oubli. Il importe en effet de perpétuer le souvenir du sacrifice des générations passées. Les associations d’anciens combattants jouent à cet égard un rôle essentiel dans la transmission de la mémoire. Mais au-delà de ce devoir de mémoire, il nous appartient collectivement d’encourager toutes les initiatives contribuant à faire en sorte que l’Europe, désunie pendant des siècles, se forge désormais un destin commun, seule véritable garantie, de paix et de prospérité dans un monde instable et toujours porteur de danger».

Image 1 - Il y a 66 ans, l’armistice du 8 mai 1945

Image 1 - Il y a 66 ans, l’armistice du 8 mai 1945