Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral

Le vent d’ouest s’est invité samedi 23 juillet à la citadelle, perturbant quelque peu la «soirée de l’Afrique» organisée, dans le cadre des Ailes de Saint-Tropez, par la ville et la fondation Latécoère. De fait, le spectacle audiovisuel proposé par le réalisateur Jean-Claude Nivet sur un écran géant de 120 m² a dû être annulé. Intitulé «De Paris à Santiago, histoire de la Ligne», il devait retracer au moyen d’une projection en format 32/9 et en multivision l’aventure des Lignes Latécoère au-dessus de la cordillère des Andes.

Dans son discours introductif, le maire Jean-Pierre Tuveri a rappelé les liens historiques existant entre Saint-Tropez et l’Afrique, symbolisés par la porte de Zanzibar sur la place de la mairie, avant de présenter l’invité d’honneur, Cheick Modibo Diarra. Ancien astrophysicien de la NASA, en charge notamment des projets des programmes Mars Explorer et Mars Pathfinder, M. Diarra est aujourd’hui président de la société informatique Microsoft pour le continent africain et candidat à l’élection présidentielle dans son pays, le Mali.

Interviewé par l’animateur de la soirée, Bernard Chabbert, le potentiel futur président malien a donné sa vision de l’Afrique aujourd’hui et délivré un message d’espoir pour l’avenir. «Notre continent a atteint le chiffre magique d’un milliard d’habitants. Sur cette population, 60% des personnes sont âgées de moins de 30 ans. Cette génération-là est mieux éduquée et de nouveaux leaders sont en train d’émerger».

La soirée s’est poursuivie par la remise des prix de l’innovation Pierre Georges Latécoère qui a primé quatre projets pour le développement de l’Afrique, avec le concours de la Guilde européenne du raid. Le premier prix, assorti d’un chèque de 20 000 euros, a récompensé la fondation Antenne technologie, représentée par sa présidente Diane de Jouvencel, pour son projet d’installer au Togo des appareils destinés à désinfecter l’eau et à la rendre entièrement potable

Le concert du groupe des chanteurs maliens Amadou et Mariam a conclu la soirée, bravant les rafales de vent qui ont régulièrement balayé l’espace scénique. Il a duré une bonne heure devant un public un peu frigorifié, avant de se terminer par le tube «Un dimanche à Bamako».

Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral

Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral

Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral

Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral
Cheick Modibo Diarra, président de Microsoft Afrique, a donné sa vision de l’avenir du contient africain.

Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral
Le premier prix PG Latécoère de l’Innovation a été remis par Pierre Latécoère (2e à gauche), arrière-petit fils de l’industriel, à Diane de Jouvencel, présidente de la fondation Antenne technologie.

Image 1 - La soirée de l’Afrique brave le mistral