L’histoire nous enseigne qu’en 1558, le Conseil de la communauté décida de désigner un chef de guerre, le Capitaine de ville, pour recruter et diriger une milice locale afin de défendre la cité régulièrement confrontée à des attaques de la part de pirates qui écumaient alors les côtes de la Méditerranée. Et depuis cette date, le Conseil municipal se réunit chaque lundi de Pâques pour procéder à l’élection d’un Capitaine de ville.

Pendant plus d’un siècle, les Capitaines de ville et leur milice s’opposèrent victorieusement aux tentatives d’invasion et les pouvoirs qui leur étaient reconnus furent confirmés par des lettres patentes de tous les rois de France jusqu’é  Louis XIV. Sous le régime du « roi Soleil », la milice locale fut remplacée par une garnison royale installée à la citadelle. Mais les Tropéziens purent conserver leurs armes pour honorer leur Saint-Patron. Depuis, le Capitaine de ville continue à prendre la tête de la Bravade qui se perpétue depuis 455 ans, et tromblons et fusils résonnent de génération en génération aux mêmes dates chaque année, rappelant l’histoire glorieuse de la cité rassemblée par la devise « Ad usque fidelis » (« Fidèle jusqu’au bout »).

Sous l’œil vigilant du Cepoun Serge Astezan, la 455e Bravade a rassemblé 250 bravadeurs, 150 enfants habillés en marins ou en mousquetaires et des centaines de Provençales en costume. De nombreuses personnalités étaient présentes, dont le maire Jean-Pierre Tuveri et son Conseil municipal, le sous-préfet Stanislas Cazelles, l’amiral Tanguy, préfet maritime, Monseigneur André Fort, évêque émérite d’Orléans, le maire de Pise, ainsi que de nombreux élus locaux.

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l’enseigne Lucas Soler-Callico.

 

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
Les Bravadeurs sur la place de l’hôtel de ville, l’enseigne Mathieu Astezan et son major Lucas Soler-Callico, suivis du capitaine de ville Maurice Ugo et de son fils et major, Anthony.

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
Les salves des Bravadeurs sur la place de l’hôtel de ville.

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
Le petit Louis Reibaud, 6 ans, embrasse Saint Tropez.

 

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
Tromblonnade sur le port.

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
La messe solennelle dite des « mousquetaires » a été célébrée par Monseigneur André Fort, évêque émérite d’Orléans, et par Monseigneur Michel Hayes (en photo), curé de Saint-Tropez.

 

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
La remise de la pique au maire et la reddition du drapeau se déroulent traditionnellement vendredi vers minuit, place de l’hôtel de ville.

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico

La remise du drapeau par le 1er adjoint Claude Bérard au major de l'enseigne Lucas Soler-Callico
Le retour du Saint en l’église paroissiale.