Samedi 11 juillet en fin d’après-midi, un bel hommage a été rendu place Grammont au sculpteur franco-polonais Igor Mitoraj, avec l’inauguration officielle de six de ses sculptures géantes par M. Chabanian, gérant de la Galerie des Lices à Saint-Tropez, et le maire Jean-Pierre Tuveri, la ville étant partenaire de l’événement. « Je suis particulièrement satisfait et heureux que le partenariat noué avec la Galerie des Lices nous permette à nouveau cette année, de poursuivre notre politique qui vise à faire découvrir au plus grand nombre, durant la saison estivale, des chefs d’œuvres de l’art contemporain, en dialogue avec le quotidien, a souligné le premier magistrat. Des pièces majeures de Botero, Valdès, Clavé et cette année d’Igor Mitoraj trouvent ainsi à Saint-Tropez un écrin à la hauteur du talent de leurs créateurs. Je tiens à remercier très sincèrement et très chaleureusement, Messieurs François et Gregory Chabanian, ainsi que toutes leurs équipes et tout particulièrement Mme Linda Franco, directrice de la Galerie.

Les jardins de l’Annonciade où nous nous trouvons rappellent, mieux probablement que n’importe quel lieu, le rôle éminent que Saint-Tropez à joué dans l’art moderne. Mais de nombreux chapitres restent à venir et je suis particulièrement heureux que nous en écrivions un ensemble aujourd’hui. Je forme, à ce propos le vœu que notre collaboration perdure et prospère dans les années à venir. Pour conclure, j’emprunterai les mots de l’écrivain André Maurois : “L’art est un effort pour créer, à côté du monde réel, un monde plus humain”. C’est sous le signe de l’humanité magnifiée par le talent d’Igor Mitoraj que je vous souhaite un bel été culturel à Saint-Tropez ».

Les œuvres d’Igor Mitoraj, hélas décédé en 2014, ornent les places et les quais de Saint-Tropez depuis le 6 juillet et seront visibles jusqu’au 21 septembre.

Fasciné par l’art classique, Igor Mitoraj est l’artiste qui a ramené à la vie les protagonistes de la mythologie grecque et romaine. Ces héros légendaires parviennent dans notre monde moderne drapés, mutilés, et fragmentés. Ses sculptures sont délibérément blessées ou écorchées et se retrouvent parfois même clouées au sol ! Le thème majeur des sculptures d’Igor Mitoraj est le corps humain, sa beauté et sa fragilité.
S’inspirant de la statuaire antique, en particulier ses proportions idéales, l’artiste rappelle cependant au public sa nature humaine et son imperfection. Depuis sa découverte des carrières de marbre de Pietrasanta, sa lecture du classicisme ne consiste pas à un simple « retour aux classiques ». Interrogeant le présent en utilisant des figures du passé, Mitoraj crée des figures mythiques des temps modernes. Ainsi Icare, symbole du désir de l’Homme d’aller toujours plus loin, au risque de devoir se retrouver face à sa condition de simple mortel, est figuré l’aile blessée et la tête tranchée.
Son oeuvre s’inscrit dans une démarche résolument postmoderniste.

Image 2 - Sculptures : les figures mythiques et géantes d’Igor Mitoraj

Image 3 - Sculptures : les figures mythiques et géantes d’Igor Mitoraj

Image 4 - Sculptures : les figures mythiques et géantes d’Igor Mitoraj

Image 5 - Sculptures : les figures mythiques et géantes d’Igor Mitoraj