Nature morte au compotier 1949 ©ADAGP Paris 2019

En consacrant une exposition à Nadia Léger (1904-1982), le musée de l’Annonciade souhaite mettre en lumière une artiste majeure jusqu’à ce jour restée dans l’ombre.

Une artiste méconnue

Son immense talent a longtemps été occulté par la célébrité de son mari, le peintre Fernand Léger, à qui elle a consacré sa vie.

Pourtant Nadia Léger est l’auteure d’une œuvre riche et variée d’une extraordinaire modernité. Ses œuvres traversent les plus grands courants de peinture du XXe siècle et se nourrissent de multiples influences. Des leçons du suprématisme au cubisme, en passant par le surréalisme jusqu’à un réalisme socialiste précurseur du Pop art. Dans la capitale des arts, elle côtoie d’éminents peintres comme Picasso et Chagall.

Une mise en lumière inédite de ses talents
Des tableaux, gouaches, dessins et sculptures seront exposés au musée de l’Annonciade. Une cinquantaine d’œuvres provenant principalement du fonds Nadia Léger seront présentées au public pour la première fois.

Un ouvrage conséquent a été publié récemment par le journaliste Aymar du Chatenet après 10 ans de recherches.

Il s’est entouré dans cette aventure passionnée, des précieuses collaborations d’historiens, des petits-enfants et de l’arrière- petite-fille de Nadia ainsi que du comité Léger. Cet ouvrage aura été la première étape d’un processus de réhabilitation dont cette exposition est le prolongement. « Les couleurs de Nadia », s’attachera à repositionner Nadia dans sa contribution novatrice des courants artistiques majeurs du XXe siècle.

Nadia sublime le contraste des couleurs si cher à Fernand. Passée maître dans l’art du portrait et de l’autoportrait à la manière d’une Frida Kahlo, ses toiles s’illuminent par l’affirmation de couleurs franches traitées en larges aplats.

Nadia Léger et Frida Kalho seront d’ailleurs mises à l’honneur le 8 mars prochain à l’occasion de la journée de la femme à l’hôtel de Paris par Agnès Bouquet dans ses conversations secrètes.

L’exposition « Les couleurs de Nadia », du 11 juillet au 14 novembre au musée de l’Annonciade, offrira au public l’occasion d’apprécier cette artiste trop longtemps méconnue.

Autoportrait, le serment d’une resistante-1941 © ADAGP Paris 2019

« LES CONVERSATIONS SECRÈTES D’AGNÈS »
Dialogue croisé autour de Frida Kalho et Nadia Léger

En partenariat avec l’hôtel de Paris Saint-Tropez, la Ville propose un week-end entièrement dédié à la Femme les 7 et 8 mars prochains et notamment à la femme artiste à travers un dialogue croisé « Frida Kahlo – Nadia Léger » favorisé par les récents ouvrages de deux auteurs : Claire Berest avec Rien n’est noir, livre enflammé, dédié à celle qui fut la femme du peintre le plus célèbre du Mexique, Diego Rivera et Aymar du Chatenet, journaliste, éditeur, qui nous livre une monographie éblouissante (10 ans de recherches) de Nadia Léger, artiste méconnue et mariée, elle aussi, à l’un des plus grands artistes de ce siècle.

Une conversation qui s’annonce passionnante sur ces destins de femmes restées dans l’ombre de leurs grands hommes, dont elles se sont elle-même nourries jusqu’à exploser dans toute la dimension hors norme de leur talent.

Rendez-vous le 7 mars à 19h à l’hôtel de Paris Saint- Tropez.

Sur réservation par mail : 
agnesbouquet75@gmail.com
c.courchet@hoteldeparis-sainttropez.com