A la veille des fêtes de fin d’année, le maire de Saint-Tropez, Jean-Pierre Tuveri, a inauguré le nouvel éclairage très réussi du port, le 8 décembre 2017. 

En chiffres

Inauguré le 8 décembre 2017
Début des travaux : octobre 2017
Fin des travaux : décembre 2017
Coût : 640 000 €

Comme vous avez pu le constater depuis le début de l’automne, nous avons réalisé un important chantier consistant à rénover complètement le réseau d’éclairage public qui était devenu obsolescent, il avait plus de vingt ans, et aussi par moment déficient ce qui plongeait les quais dans le noir, une sensation pas très agréable notamment en cette période de l’année.
Le chantier a consisté à remplacer les 68 mâts d’éclairage existants sur les quais Péri, Suffren, Jaurès et Mistral, ainsi que sur les môles d’Estienne d’Orves et Jean-Réveille, et la place de l’Annonciade, par un ensemble de 40 mâts au design plus contemporain et dotés de 58 luminaires au total ainsi que de 134 projecteurs. Au sol, les 126 luminaires encastrés ont également été remplacés, en nombre identique. L’ensemble du réseau électrique a également été remplacé ainsi que toutes les armoires électriques qui commandent ces installations. Au total, ce chantier d’une durée de près de quatre mois nous aura coûtés 640 000 euros.
Ce nouvel équipement va considérablement améliorer l’éclairage autour du vieux port, grâce à l’utilisation d’ampoules à leds permettant d’augmenter l’intensité lumineuse par rapport à l’ancien, et surtout, grâce à une application informatique qui pilote les luminaires, ce qui permettra de faire varier cette intensité, à la hausse ou à la baisse suivant les besoins.

De plus, ces nouveaux mâts sont dotés de projecteurs, également à leds, qui vont réaliser un éclairage « architectural » des façades du vieux port, avec, comme vous pouvez le constater en levant les yeux, une multitude de variations de couleurs possibles, en statique ou en dynamique. Et, en cette période de Noël, ce jeu de lumières que nous pouvons programmer toute l’année est synchronisé avec la projection de formes géométriques qui sont diffusées par des gobos.

Sur le plan de la consommation, ce nouvel éclairage va coûter nettement moins cher en fonctionnement que le précédent, grâce notamment à l’utilisation de luminaires à technologie LED, dotées d’une durée de vie importante, de la modulation des durées de fonctionnement la nuit ou de l’intensité lumineuse. Concrètement, ces nouvelles installations devraient nous permettre de diminuer de près de moitié la consommation actuelle qui passerait de 110 000 à 58 000 kWh par an, soit, pour la ville, une diminution de la facture énergétique de 8 450 euros par an.

Jean-Pierre TUVERI