En conclusion d’une semaine marquée par une belle affluence dans la salle de la Renaissance, le jury des Rencontres internationales du cinéma des Antipodes a primé un film néo-zélandais « The dark horse ». Le palmarès de cette 17e édition, dévoilé lors de la remise des prix samedi 17 octobre à la même heure qu’un désormais tristement célèbre France – Nouvelle-Zélande en rugby, a également distingué les acteurs Whirimako Black et Ed Oxenboulrd pour leurs rôles respectifs dans « White lies » et « Paper planes », ce dernier long-métrage australien remportant également le prix du public. Un peu plus tôt, en début de soirée, le maire Jean-Pierre Tuveri a reçu en mairie son Excellence Stephen Brady  l’ambassadeur d’Australie, et Mme Emma Nichols, 2e secrétaire de l’ambassade de Nouvelle-Zélande, ainsi que les membres du jury présidé par l’acteur australien Bryan Brown, l’un des héros, avec son épouse Rachel Ward, également présente, de la série « Les oiseaux se cachent pour mourir » qui fit fureur à la fin des années 1980, et le président du cinéma des Antipodes, Bernard Bories.

Image 2 - Le festival des Antipodes couronne « The Dark Horse »

Image 3 - Le festival des Antipodes couronne « The Dark Horse »

Image 4 - Le festival des Antipodes couronne « The Dark Horse »

Image 5 - Le festival des Antipodes couronne « The Dark Horse »

Image 6 - Le festival des Antipodes couronne « The Dark Horse »

Image 7 - Le festival des Antipodes couronne « The Dark Horse »