Pas facile pour un festival, en ces temps de disette budgétaire, de faire recette et ce, d’autant plus que, dans le golfe de Saint-Tropez, ce ne sont pas les animations nocturnes qui manquent. L’édition 2013 des Nuits du château de la Moutte a néanmoins tiré son épingle du jeu de l’offre culturelle, avec, au compteur, plus de 3 500 entrées pour neuf soirées, dont deux délocalisées sur la plage des Canoubiers.

La dernière « nuit », mardi 13 août, restera dans les mémoires. Dans la cour de la Toscane archi-comble, 500 privilégiés ont assisté au récital visitant les grands airs d’opéra de Mozart à Gershwin, porté par le talent d’un trio magique. Soutenu par le pianiste Alphonse Cemin, la soprano Lea Trommenschlager, la mezzo-soprano Marie Kalinine et le baryton Damien Pass ont régalé le public par la qualité de leur interprétation non seulement musicale mais aussi scénique.

Un grand bravo aux organisateurs, Jean-Philippe Audoli et François Michiels, ainsi qu’aux 50 bénévoles qui les accompagnent et permettent l’organisation de ce festival, avec le concours de la ville de Saint-Tropez.

Marie Kalinine, mezzo-soprano, et Lea Trommenschlager, soprano, entourent le baryton Damien Pass
Marie Kalinine, mezzo-soprano, et Lea Trommenschlager, soprano, entourent le baryton Damien Pass.