C’est avec la présence exceptionnelle de Nadine Lehni, conservateur en chef du patrimoine au musée Rodin à Paris, que Claude Bérard, 1er adjoint au maire, a inauguré l’exposition «Rodin et la couleur» au musée de l’Annonciade, samedi 27 mars à 17h. Le conservateur Jean-Paul Monery a révélé au public venu nombreux découvrir l’une des facettes méconnues du grand sculpteur que celui-ci aimait dessiner et que toute sa vie durant, jusqu’ à son dernier souffle, il continua à coucher des esquisses sur le papier. Il dessinait très vite sans même quitter des yeux son modèle. D’où la sensation de dessins inachevés, à peine esquissés, une impression de fugacité et de légèreté. Et des œuvres parfois gouachées ou aquarellées. Mais surtout des œuvres inédites que même le musée Rodin à Paris a rarement exposées.
Au musée de l’Annonciade jusqu’au 21 juin.

Image 1 - Rodin et la couleur : vernissage à l’Annonciade

Image 1 - Rodin et la couleur : vernissage à l’Annonciade