Des 226 bateaux inscrits, un record, 165 ont pris le départ mercredi 19 juin dans la matinée pour Gênes, via l’îlot de la Giraglia. Soit 243 milles nautiques que les concurrents les plus rapides ont parcourus en 30 heures, une très modeste performance au regard du record de l’épreuve établi l’an dernier  qui est de 15 heures.

Mais quand Eole ne veut pas, même les plus puissantes unités de la flotte ont eu du mal à composer avec la faible brise qui a accompagné la traversée sous une météo ensoleillée mais trop clémente pour les marins. Finalement, c’est le Walli tout neuf de Lindsay Owen-Jones, Magic Carpet 3, qui l’a emporté en temps réel, devant Ran et Alegre. En temps compensé, la palme est revenue à Alizée, un bateau XP 44 de la Société nautique de Marseille, devant Tixwave et Natalia, le vainqueur des régates côtières.

Rappelons que la course était organisée par le Yacht Club Italiano et la Société nautique de Saint-Tropez, avec le concours de la ville de Saint-Tropez et un sponsor unique, l’horloger suisse Rolex.

Image 1 - Une participation record pour la 61e Giraglia