RÉUNION D’INFORMATION PUBLIQUE LE 22 MARS 2022 À 17H
SALLE DE LA RENAISSANCE

Le chancre coloré, une maladie qui décime les platanes.

La maladie du chancre coloré serait apparue dans la région en 1945, elle touche exclusivement les platanes, qu’ils soient en bonne ou mauvaise santé, vieux ou jeunes. Réelle menace pour le patrimoine « platane » dans les régions et départements infectés (PACA, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Nouvelle Aquitaine, Corse), ce champignon est responsable chaque année de la mort de plusieurs milliers de sujets. C’est pourquoi cet organisme est réglementé en France et sa lutte obligatoire. Cette maladie incurable est provoquée par un champignon microscopique Ceratocystis platani entrant par les blessures de l’arbre et progressant dans les vaisseaux de sève, qui s’asphyxient rapidement, jusqu’à arriver au cœur de l’arbre, qui finit par se dessécher. Il mettra entre deux et cinq ans à dépérir, parfois quelques mois seulement. Il se transmet également spontanément de platanes en platanes via leurs soudures racinaires. Lorsqu’un arbre est « détecté chancré », la réglementation est formelle : il faut l’abattre, ainsi que les arbres voisins pour tenter de stopper la propagation de la maladie. Les souches infectées sont, elles aussi, détruites. Ces mesures s’inscrivent dans le cadre réglementaire de la lutte contre les organismes nuisibles réglementés. À noter que la maladie ne représente aucun risque pour l’homme, ni pour les animaux.

Intervention sur la Place des Lices.

En novembre 2021, détection et suspicion du chancre coloré sur deux platanes situés sur la place Carnot par le réseau FREDON, organisme à vocation sanitaire reconnu par les services de l’État (Ministère de l’Agriculture). En février 2022, réception du courrier de la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Foret informant la Commune que le prélèvement sur les deux platanes est positif au chancre coloré et demandant à la ville de procéder à l’abattage des 2 sujets contaminés et des 7 arbres avoisinants. Pour limiter tout risque de contamination à des sujets extérieurs au périmètre, l’intervention doit être diligentée sans tarder. En complément, la Ville a souhaité que tous les arbres de la place Carnot fassent l’objet d’un apport en fertilisant. Afin d’éviter la prolifération du chancre coloré, des arbres de remplacement d’une autre espèce seront plantés en fin d’automne. Parallèlement à cette action curative, la Ville de Saint-Tropez a mandaté le CAUE du Var afin qu’un schéma directeur soit établi pour une gestion d’ensemble de la Place des Lices prenant en compte le volet paysager et botanique.

C’est non sans émotion, suite à la détection de la maladie dite du « chancre coloré » sur 2 platanes situés Place des Lices, que nous devons, après mise en demeure de la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt, procéder à l’abattage de 9 platanes situés sur la place des Lices.

 
Aucun traitement préventif ou curatif n’existant pour lutter contre ce parasite, les 2 arbres contaminés plus les 7 avoisinants doivent être abattus le plus rapidement possible afin de limiter tout risque de contamination à d’autres sujets. En complément, j’ai souhaité que tous les arbres de la place Carnot fassent l’objet d’un apport en fertilisant.
 
Parallèlement à cette action curative, la Ville de Saint-Tropez a mandaté le CAUE du Var afin qu’un schéma directeur soit établi pour une gestion d’ensemble de la Place des Lices prenant en compte le volet paysager et botanique.
Je sais combien les Tropeziens sont, comme moi, attachés à leur patrimoine arboricole et plus encore à cet endroit si symbolique de notre village. La Place des Lices est amenée à changer de visage et nous devons accompagner ce changement.
 
 

 

Sylvie Siri, 
Maire de Saint-Tropez,
Conseillère régionale,
Vice-présidente de la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez.