La fanfare de la Garde républicaine a joué en ouverture de la cérémonie

Cérémonie exceptionnelle samedi 25 juin à  16h : le musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez a été inauguré par le maire Jean-Pierre Tuveri et le général de gendarmerie David Galtier, en présence de Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du sous-préfet Kevin Mazoyer, de la vice-présidente du Conseil département du Var, Muriel Lecca-Berger, et du président de la Fondation Saint-Tropez, Yves Sabouret. Du côté des personnalités du monde culturel, Patrick Préjean et France Rumilly, les acteurs du Gendarme de Saint-Tropez, Olivier de Funès, Rémy Julienne, le cascadeur, et d’autres encore, comme l’actrice américaine Jane Seymour, nous ont fait l’honneur d’assister à  cet événement.

Le discours de Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez :

« Nous voici réunis sur la place Blanqui tout juste rénovée pour fêter un véritable événement : celui de la renaissance d’un bâtiment qui tient une place particulière dans l’histoire de Saint-Tropez.
Bien que déjà  présente à  Saint-Tropez sous l’ancien régime, c’est en 1879 que la brigade de gendarmerie s’est installée en ces murs pour y demeurer jusqu’en 2003, date à  laquelle elle a déménagé pour un local plus fonctionnel, place de la Garonne, qui était d’ailleurs celui de la Police nationale jusqu’au redéploiement des forces de sécurité classant notre Commune en zone « gendarmerie ».
Depuis 2003, ce bâtiment était donc inhabité et vide, alors même que sa faà§ade continuait à  être mitraillée par des millions de touristes et apprentis photographes du monde entier, en référence, bien sà»r, à  la mythique série des films du « Gendarme de Saint-Tropez », dont elle est assurément le symbole. C’est ainsi que, pour préserver ce monument historique classé  aux yeux du public international au patrimoine mondial du 7e art, j’ai souhaité en arrivant aux affaires en 2008, avec mon équipe municipale, créer un musée dédié à  la Gendarmerie et au cinéma tropézien tout en conservant cette faà§ade et ce bâtiment qui ont tant participé à  la notoriété de notre village. L’objectif de ce musée était de faire revivre ce lieu mythique pour qu’il devienne  non seulement une vitrine pour la Gendarmerie nationale et pour la série cinématographique des Gendarmes, mais aussi plus généralement pour l’histoire du cinéma tropézien représentée par plus de 70 films tournés à  Saint-Tropez  ainsi que par les actrices et acteurs qui ont forgé sa renommée.
Huit ans après l’avoir imaginé, et après quelques péripéties et bien des obstacles administratifs, nous pouvons enfin nous réjouir, et tous les Tropéziens avec moi, de l’ouverture de ce nouvel espace muséal, dont je suis certain, qu’il sera très vite l’un des plus visités du Var et de la région Paca.
Je tiens à  remercier tous ceux qui ont soutenu et permis ce projet. Tout d’abord ceux qui ont contribué à  son financement, la Fondation Saint-Tropez, émanation de la Fondation de France,  représentée par son président Yves Sabouret que je remercie pour sa présence parmi nous cet après-midi, et aussi le sénateur David Rachline qui  nous a fait bénéficier de sa réserve parlementaire.
Je remercie également le Conseil départemental du Var, représenté par Mme Lecca-Berger, vice-présidente, pour sa subvention, non pas directement pour le musée, mais pour la réhabilitation de cette nouvelle place Blanqui qui lui sert si bien d’écrin.
Je remercie également Monsieur Christian Estrosi, président de la Région PACA dont la présence marque son intérêt pour Saint-Tropez et pour ce nouveau fleuron du tourisme régional qui vient s’ajouter au récent musée de l’histoire maritime de la citadelle, premier musée payant du Var en termes de fréquentation.
Je voudrais aussi bien évidemment remercier tout particulièrement  la gendarmerie nationale et notamment le général Galtier qui vient de nous offrir une remarquable cérémonie et qui, avec d’autres  officiers de la gendarmerie,  n’ont jamais manqué de soutenir ce projet, lequel a bénéficié de nombreux prêts du musée de la Gendarmerie nationale de Melun.
Merci également aux membres du Comité scientifique qui a défini le projet du musée, aux architectes et scénographes qui l’ont mis en scène, à  mon équipe municipale qui a soutenu cette aventure, notamment mon 1er adjoint Claude Bérard et le conseiller aux travaux Claude Hautefeuille,  aux cadres techniques Bruno Lesca, Pierre Bey et Christophe Salvetti, sans oublier notre directeur de la culture Jean-Franà§ois André et bien sà»r notre conservatrice Gwenaà«lle Van Butsele.
Enfin, un dernier mot  pour saluer tous les prêteurs et donateurs ici présents, particuliers ou représentants des institutions telles que les Archives de Vincennes, la Cinémathèque franà§aise, la Société nouvelle de cinématographie ou l’Institut Lumière, et aussi les actrices, acteurs, réalisateurs, cascadeurs, tous ceux qui nous font l‘honneur de leur présence aujourd’hui, Patrick Préjean le dernier des Gendarmes, avec Maurice Risch qui ne peut être parmi nous aujourd’hui, France Rumilly, la légendaire Sœur Clothilde, Rémy Julienne qui a réglé les cascades de la série, et tous ceux auxquels nous pensons avec émotion et qui n’ont pu être présents, comme Brigitte Bardot et bien sà»r le regretté Michel Galabru qui devait être l’invité d’honneur de cette inauguration et qui nous a malheureusement quittés trop tôt le 4 janvier dernier.
Ce nouvel espace muséal répond à  l’ambition que nous nous étions fixée, je lui souhaite de connaitre tout le succès qu’il mérite ».

Image 2 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

Image 3 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
Les autorités font face au piquet d’honneur de la gendarmerie

Image 4 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

Image 5 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
Beaucoup d’émotions chez Patrick Préjean, l’un des deux derniers « Gendarmes de Saint-Tropez », et France Rumilly, l’illustre « sœur Clothilde » de la série

Image 6 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

Image 7 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur, aux côtés du maire Jean-Pierre Tuveri et du général David Galtier qui ont coupé le ruban inaugural du nouveau musée

Image 8 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
M. Estrosi, président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur

Image 9 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
M. Tuveri, maire de Saint-Tropez

Image 10 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
Mme Lecca-Berger, vice-présidente du Conseil départemental du Var

Image 11 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

Image 12 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

Image 13 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
Le président Estrosi a visité le musée avec le maire et la conservatrice Gwenaà«lle Van Butsele
Image 14 - Inauguration du musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez
Le président Estrosi, le maire et … la statue en taille réelle de Louis de Funès