La 10e édition des colloques scientifiques «Les Mystères du 21e siècle» a rencontré une audience attentive et intéressée à la salle Jean-Despas, les 12 et 13 décembre dernier. Scientifiques, universitaires et spécialistes du monde médical se sont succédé sur la scène pour évoquer différentes questions relatives au thème principal «se nourrir aujourd’hui, nourrir la planète demain». Samedi matin, «l’histoire des habitudes alimentaires» et «les pratiques agricoles, l’industrialisation et les risques induits», introduites par une entrevue enregistrée en vidéo de José Bové, ont été évoquées. La double séance du samedi après-midi a été très suivie et particulièrement animée. Le public s’est vivement intéressé à «L’alimentation et santé au quotidien» et aux «dérives alimentaires». Les colloques se sont terminés le dimanche matin par deux conférences consacrées aux «ressources halieutiques et la pêche» et à un sujet qui intéresse l’avenir de l’humanité, «nourrir la planète, un enjeu de plus en plus préoccupant».

Si vous n’avez pu assister aux débats, la ville de Saint-Tropez va vous offrir la possibilité de les revoir (très prochainement) via le site internet www.saint-tropez.fr, rubrique «Culture», sous-rubrique «Les Mystères».

Image 1 - L’alimentation au cœur des Mystères
Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, remercie le public, le conseiller scientifique Francis Rocard (debout), l’animateur Jean Koechlin et les intervenants, Christian Trouvé, vice-président d’Action contre la Faim, Gilles Fumey, maître de conférence en géographie à la Sorbonne, Yves de Kermel, président de Var-Equitable, et Léo Dayan, professeur d’économie à la Sorbonne.

Image 1 - L’alimentation au cœur des Mystères

La veille, plus de 400 collégiens et lycéens avaient répondu à l’invitation de la ville à assister à la projection du film «Nos enfants nous accuseront», qui traite de la «malbouffe» et des effets nocifs des pesticides et de la pollution de l’environnement sur notre alimentation.  A l’issue des deux séances organisées au cinéma La Renaissance, les élèves ont pu débattre respectivement avec Jean Koechlin, animateur des colloques et ingénieur agronome, puis avec Jean-Paul Jaud, réalisateur du film.

A 18h30, le maire de Saint-Tropez, Jean-Pierre Tuveri, a donné le coup d’envoi officiel de la manifestation, en présence d’Edouard Chaulet, maire de Barjac. C’est dans cette petite commune du Gard, la première en France à introduire le tout bio dans sa cantine scolaire, que le film «Nos enfants nous accuseront» a été tourné. Un public nombreux a pu, à l’issue de la projection, échanger avec le maire de Barjac et le réalisateur Jean-Paul Jaud sur ce documentaire très engagé qui pose cette terrible question : quel héritage environnemental allons-nous laisser à nos enfants ?

Image 1 - L’alimentation au cœur des Mystères
Jean Koechlin, le Dr Cocaul, médecin nutritionniste à la Pitié-Salpétrière, Laurent Petit, kinésithérapeute, Marie-Jeanne Husset, directrice de 60 millions de consommateurs, et Jean-Paul Jaud, réalisateur du film « Nos enfants nous accuseront ».