Fidèle à Saint-Tropez, le ministre de l’environnement et du développement durable Jean-Louis Borloo a inauguré l’édition 2010 du salon SERVEST, dédié aux énergies renouvelables et aux véhicules électriques. Accueilli par le maire Jean-Pierre Tuveri, il était accompagné par son conseiller, l’ancien coureur automobile Philippe Streiff, et a visité chacun des 60 stands d’exposant, en présence de Louis Nègre, sénateur-maire d’Antibes, rapporteur du Grenelle de l’environnement au Sénat, et du conseiller général Alain Spada.

«Aujourd’hui, nous sommes à l’aube d’une révolution, a déclaré le ministre. Demain, les véhicules à énergie fossile seront ringards».

Nouveauté de cette 2e édition, les grands constructeurs automobiles, Citroën, Honda, Porsche, Mercedès présentaient leur dernier modèle, tandis que les nouveaux venus sur ce marché en devenir suscitaient également un vif intérêt, notamment Bolloré et sa Blue Car et le constructeur californien Tesla, pour son formidable roadster. Côté énergies renouvelables, les PME et artisans côtoyaient les grands noms du CAC, Veolia, EDF et GDF-Suez.

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition

Image 1 - SERVEST : Jean-Louis Borloo ouvre aussi la 2e édition