Une quinzaine de bateaux avait pris part à la compétition, réservée à des équipages en grande majorité féminins. Des voiliers classiques rivalisant d’élégance, avec, parmi eux, des habitués des Voiles de Saint-Tropez : le superbe Mariska de 1908, barré par Marie Tabarly, Moonbeam IV, Lelantina ou bien encore Manitou, l’ancien voilier d’un certain JFK.

Dans des conditions de vent idéales, Manitou a été le plus rapide dans la catégorie des « grands » (plus de 17 mètres) alors que Djinn s’imposait chez les « petits » (moins de 17 m).

Rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle édition qui sera baptisée cette fois : les Dames de Saint-Tropez !
 

Vive les Dames de Saint-Tropez

Vive les Dames de Saint-Tropez

Vive les Dames de Saint-Tropez

Vive les Dames de Saint-Tropez