On l’appelle le « Saint-Tropez du Brésil ». De fait, la petite commune balnéaire du Brésil découverte par Brigitte Bardot dans les années 60 a acquis une forte notoriété outre-Atlantique, au point d’accueillir aujourd’hui, comme c’est le cas de notre cité, une clientèle très internationale. En outre, malgré son développement qui lui vaut aujourd’hui une population de quelque 30 000 habitants, la station brésilienne a gardé, semble-t-il, un certain cachet. Au début des années 2000, un partenariat avait d’ailleurs été conclu entre les deux villes touristiques.

La visite en France du nouveau maire de Buzios – il a été élu l’an dernier – André Granado a permis un échange sympathique avec la municipalité tropézienne réunie pour une petite réception en mairie, le 20 mai dernier.

« Je me réjouis, M. le Maire, de vous recevoir à l’hôtel de ville, a déclaré le premier magistrat Jean-Pierre Tuveri, dans cette salle d’honneur de la Glaye, au pied du buste représentant une personnalité qui est également bien connue à Buzios et qui s’appelle Brigitte Bardot.

L’actrice qui va fêter cette année ses 80 ans et qui vit toujours ici, au bord de la baie des Canebiers, est l’un des nombreux points communs entre nos deux villes, puisque nous lui devons une partie de notre notoriété.

J’ai en effet appris que Brigitte Bardot avait découvert et popularisé la péninsule de Buzios dans les années 60, et qu’aujourd’hui encore on peut voir, au bord d’une promenade qui va de la rue principale, la Rua das Pedras à la plage d’Ossos, une statue à son effigie. J’ai lu d’ailleurs que cette promenade porte le nom de « Orla Bardot ».

Mais nous avons d’autres points communs : Buzios, comme Saint-Tropez, est une destination touristique internationale, où se côtoie de nombreuses nationalités. C’est une ville, comme Saint-Tropez, prisée par la jet-set mais aussi préservée et reconnue pour la beauté de son site et la qualité de vie qu’on peut y trouver.

Ce n’est pas un hasard si on a pu comparer, à notre échelle française, Buzios de Saint-Tropez et peut-être bien qu’au Brésil, on nous compare à Buzios, malgré notre petite taille, tant sur le plan de notre population, moins de 5 000 habitants en période hivernale, que sur celui du territoire, soit une surface de 1117 ha.

Ce n’est pas un hasard non plus si des échanges visant à la promotion réciproque de nos deux communes ont pu avoir lieu il y a quelques années. Suite à notre rencontre, nous verrons, dans le cadre de nos stratégies de développement touristique respectives, comment envisager une suite au partenariat existant et qui demande sans doute à être réactivé ».

Image 2 - Le maire de Buzios en visite à Saint-Tropez